Les travaux, acte II

… nous sommes dimanche, si tu as suivi tu sais que normalement c’est ce soir que nous finissons la peinture sauf que je suis en panne de batterie.

Nous allons donc commencer plus tard que prévu et prendre du retard, une demi journée de retard, c’est pas la mort en soi.

Nous arrivons sur le chantier vers 11h30, après avoir fini de tout masquer (notamment l’escalier qui m’aura bien cassé les houilles), malaxé 80 litres de peinture, nous attaquons enfin la couche de blanc MAT.

Huseyin à fait son choix, la peinture c’est son job, moi je ne dis rien quand je ne sais pas.

« On fait un premier passage, plafonds fini en 2 couches et impression 1 couche sur les murs et on enchaîne la finition sur les murs avec la néoline (peinture soie de finition NDLR) »
« OK »

Nous voilà partis, la maison est un peu grande, nous finissons vers 16h30.

Tout s’est superbement bien passé, miracle, pas une merde de la journée.

Il est juste trop tard pour attaquer la couche de finition, le jour est tombé. Qu’a cela ne tienne, nous laissons sécher et attendons demain, lundi, pour faire la couche de finition.

Nous nous quittons ravis de notre boulot.

Lundi 8h30, tous deux devant la maison (nous nous sommes attendus pour ouvrir la porte en bons mâles que nous sommes, pour nous auto congratuler du boulot accompli la veille), porte ouverte nous entrons. MAGNIFIQUE ! La découverte de l’entrée et du séjour ouvert en blanc ça éclate les yeux, le kif !

Et là je passe dans la salle de jeu.

J’ai cru perdre connaissance.

J’ai hurlé un gros P.U.T.A.I.N !

S’en est suivi ce dialogue :

« Huseyin : Quoi ?
Moi : C’est la grosse merde ! On est trop cons putain !
– Mais quoi ?
– C’est la merde !!!!
– Mais quoi ?!!! »

Nous avons oublié la VMC, ce truc grandiose qui assure la respiration de la maison.

Les fenêtres sont masquées par du poliane (film plastique épais) pour les protéger de la peinture, mais nous n’avons pas bouché les entrées d’air.

De l’air froid qui se place entre le plastique et la fenêtre, de l’air chaud dans la maison, je vous laisse imaginer.

Pour les moins calés en physique je vous explique en un mot : CONDENSATION.

Ca a coulé comme pas possible sous toutes les fenêtres, il faut tout reprendre !!!!! Essuyer, Enduire, Poncer > Back To The Futur Passé.

Nous allons passer notre journée de lundi à reprendre toutes les pièces ou il y a des fenêtres, toutes.

Ce même lundi où le maître d’ouvrage m’appelle pour me dire : « y’a un problème avec le chauffe eau qu’on doit poser mercredi, il y a eu une merde chez De Dietrich, toute la fabrication est partie à la benne a cause d’un défaut sur la chaîne de fabrication, on ne l’aura pas mercredi, je passe des coups de téléphone et je vous rappelle. »

Je fini ce lundi RAVI, et n’attaquerait pas mon parquet mardi comme c’était prévu.

To Be Continued…

Mel

Papa en apprentissage permanent au contact de mes deux petits monstres de 2 et 6 ans. J'ai des avis parfois tranchés mais tu peux essayer de m'en faire changer ;) 

  1 comment for “Les travaux, acte II

  1. 12 janvier 2015 at 11 h 16 min

    Rha la VMC.. A chaque fois qu’on parle VMC, c’est qu’il y a un problème !!
    Good luck pour la fin des travaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *