Les Travaux, acte 1er …

Salut les potos !

Ce soir je conjure le sort et prend 15 mn pour écrire, oui, 15 mn, cela signifie que je ne prendrais même pas le temps de relire et que mon post sera bourré de fautes, mais on s’en fout, enfin moi.

Bientôt 1 mois que nous n’avons rien écrit ici, comme vous le savez, pour ceux qui nous suivent, nous avons déménagé, il a fallu gérer les travaux de la nouvelle (notre) maison et, comme je suis un peu à mon compte 70h par semaine, le boulot en même temps. Tout cela fût bien compliqué, ça l’est encore mais ce soir j’en ai tellement marre que je m’accorde cette courte pause pour venir vous raconter le début de la fin du chantier … et d’une longue série de poisses que même le pire boulet de la terre ne pourrait imaginer.

Avant tout, je vous averti, cela peut paraître « inimaginable », « impossible », « incroyable » mais je vous assure que tout est vrai, digne d’un sketch de comique, ma vie, en 10 jours de chantier.

Nous sommes le mercredi 5 novembre, notre déménagement est prévu le 13, tout s’est formidablement bien passé avec le constructeur la maison sera livrée dans les temps, nous avons confiance l’un en l’autre et de fait je dispose des clés pour commencer les finitions avant la livraison, il est donc question d’emménager le 14 dans une maison « finie ».

J’attaque la salle de bain, pièce stratégique avec 2 enfants !

La peinture est OK, les meubles sont montés et je m’apprête à les fixer au mur (a cause du contre poids des tiroirs) : 8 trous à percer, du beurre avec le super outillage que je me suis payé avant le chantier, jusqu’au 8ème trou.

Crac boum huuuuuuuuu plus de jus !

V’là qu’avec mon forêt de 13 j’ai traversé une gaine électrique, le truc qui normalement n’arrive jamais, 1 risque sur 100 000 selon le maitre d’œuvre … sauf que là, la gaine qui aurait du se dérober sous l’arrondi du forêt était coincée, la poisse quoi.

L’électricien viendra changer les fils, je m’imaginais pas que cela serait le début d’une longue série.

Nous sommes le 8 novembre, je profite du 11 pour prendre une semaine de congés pour finir les travaux, tout est planifié, mon pote Huseyin (peindre de son statut) a presque fini le ponçage des bandes à joint je vais passer la journée à protéger la maison et dimanche on peint, comme ça lundi je peux attaquer la pose des planchers, mercredi c’est fini, on commence le déménagement.

Samedi, 13h30.

La girafe (ponceuse auto portée) nous fait un coup de trafalgar, l’amortisseur en mousse se déchire. Cela peut arriver sur du vieux matos mais la sienne est neuve. Nous voilà partis pour en trouver un de remplacement, 3h à courir les magasins.

Samedi, 17h30.

De retour mais dépités du retard pris (peu grave on est larges !) nous ré-attaquons avec vigueur quand sa femme téléphone :

 » La voiture démarre plus, je suis en panne de batterie (avec la petite de 6 mois) »

Huseyin s’écrit alors « merde, où vais-je trouver des câbles à cette heure un samedi ? »
« J’en ai ! » lui dis-je, « j’appelle ma femme qu’elle les amène, enfin si elle les trouve vu que je m’en suis servi une fois depuis 10 ans que je les ai. »

Sophie arrive peu après avec les câbles et nous nous quittons en ayant rien fini comme prévu vers 18h30.

« Rendez-vous demain matin à 5h pour rattraper le retard, on maintient le planning, dimanche soir c’est fini. »

Dimanche, 4h40 (du matin), je monte dans ma voiture, je mets la clé dans le contact, j’appuie sur le bouton : teuf teuf.

Batterie HS.

Ce fût le début d’une longue série que je vous raconterai plus tard …

  4 comments for “Les Travaux, acte 1er …

  1. 5 décembre 2014 at 22 h 00 min

    Mince je ne prends le temps de lire que maintenant … ben dis donc la team ne boulet est en action … j’espère que la suite s’ est bien passée 😉 bises à vous 2 et aux loulous 🙂

    • Mel
      5 décembre 2014 at 22 h 36 min

      La Team Boulet c’est de la nioniotte on est passé au statut de la team poissarde ^^

  2. 5 décembre 2014 at 20 h 15 min

    Pas de bol… J’espère que tout c’est arrangé

    • Mel
      5 décembre 2014 at 22 h 36 min

      Pas vraiment, enfin à ce jour si, mais les jours qui ont suivi ont été tout aussi rock n’ roll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *