Le triple-test : Une grossesse remise en cause …

Aujourd’hui, c’est maman presque parfaite qui prend la plume (enfin le clavier) pour partager un moment intime qui peut concerner tout le monde un jour où l’autre.

Cet article est un moment de vie intime, vous serez peut être choqué(e)s par notre vision des choses mais voilà, c’est la notre, nous l’assumons et vous remercions de la respecter.

Cette période vécue par Papa c’est par ici

Bonne lecture 😉


Bonjour 😉

Je décide de m’introduire ici aujourd’hui pour vous parler d’un sujet qui peut concerner toutes les futures mamans : l’amniocentèse

Alors là vous vous dites (moi la première) « non, moi ça ne me concerne pas : je n’ai pas 40 ans, je n’ai aucun cas dans ma famille, je ne fume pas,… » en tout cas c’est que je me disais avant.

Mais voilà, nous avons un super garçon qui vient d’avoir 3 ans et nous décidons d’avoir un deuxième petit bébé.

J’ai 27 ans et tombe enceinte très rapidement, les premières semaines de grossesse se passent très bien. Les premières échos de rencontre avec ce petit être sont toutes positives même la « grosse » écho du premier trimestre confirme que j’attends un beau gros bébé en pleine forme.

Je suis ravie ! Nous allons pouvoir faire l’annonce officielle de cette grossesse 🙂

Une semaine plus tard je fais ma prise de sang mensuelle (Je ne suis pas immunisée contre la toxoplasmose) ainsi qu’une autre prise de sang pour contrôler les marqueurs sériques (qui permettent entre autres de calculer le risque de trisomie 21).

Pour moi, tout ça n’est qu’une formalité : je l’ai déjà fait lors de ma précédente grossesse les prises de sang mensuelles ne m’angoissent pas du tout et celle-ci pas + que les autres.

Quelques jours après, lors de mon rendez-vous avec mon gynéco, je suis comme à chaque fois très impatiente de revoir mon bébé à l’écran ^^ mais ce rendez-vous ne se déroulera pas comme les autres…

Facteur de risque de trisomie 21 : les marqueurs sériques

Il m’annonce que les résultats concernant les marqueurs ne sont pas bons ! J’arrive avec un résultat de 1/164 alors que je devrais me situer à 1/1500 (calcul fait en fonction de l’âge maternel et du taux des marqueurs sériques)

J’ai envie de pleurer, je ne comprends pas , tout va bien, mon bébé est en bonne santé et cela se voit sur les échos c’est absurde ! Une erreur dans les résultats ?

Bien que rassurant, il m’explique que le risque de porter un bébé atteint de trisomie 21 est bien présent, mais que la mesure de la clarté nuquale faite lors de l’échographie du premier trimestre est correcte (autre facteur significatif qu’un bébé pourrait être atteint d’une maladie génétique)

Il m’explique ensuite les différentes possibilités :

Soit je poursuis ma grossesse en toute connaissance de cause, ou alors il existe deux types d’interventions afin de confirmer ou infirmer le diagnostique :

– L’amniocentèse, qui consiste a prélever 20 ml de liquide amniotique à l’aide d’une aiguille montée sur une seringue et guidée par ultrasons et passant à travers l’abdomen. (résultat sous 3 semaines)

Qu'est ce qu'une amniocentèse

– La biopsie de trophoblaste qui consiste à prélever des fragments de placenta résultat + rapide 4 à 7 jours

Qu'est ce qu'une Biopsie de troboplaste

L’amniocentèse est un peu moins risquée pour le fœtus que la prise d’un échantillon de trophoblaste (biopsie de trophoblaste), mais cette dernière peut être réalisée plus tôt avec des résultats plus rapides.

Nous choisirons de prendre le moins de risque possible et de faire une amniocentèse. ​

La décision de garder ou pas cette enfant s’il s’avère qu’il est atteint de trisomie 21 nous la connaissons, nous en avions déjà discuté bien avant tout ça. Pour nous ce sera non, nous ne garderons pas ce bébé (merci de respecter et de ne pas juger cette décision qui n’appartient qu’a nous).

Le jour J je suis très angoissée, j’ai vu des vidéos et lu des tonnes d’articles sur le sujet, je connais les risques, je sais comment va se dérouler l’intervention et je ne veux surtout pas perdre mon bébé :'( !

Une douche à la Bétadine et une superbe blouse bleue nous y voila … Je m’installe, le gynéco, MON gynéco (point rassurant, personne en qui j’ai totalement confiance) va pratiquer l’intervention, une infirmière est également à ses côtés.

Je ressens une vive douleur bien après que l’aiguille ait traversé mon abdomen.

image

On peut voir le bébé sur l’écran, mais je choisit de fermer les yeux et de parler par la pensée à mon bébé, je lui dis d’être très courageux que je suis là et que je l’aime déjà si fort.

Les jours qui suivent l’intervention son long très long!

Je dois rester alitée pour éviter de faire une fausse couche, c’est très dur je suis séparée de mon nono qui est gardé par ses grands-parents. Ma grossesse est mise entre parenthèses je ne veux plus me projeter.

Les semaines passent et je commence a sentir mon bébé bouger je ne voulais pas ! Pas avant d’ avoir eu ces résultats. J’essaye de passer outre et de partager avec lui ces moments où il me fait signe comme pour me montrer que tout va bien (d’ailleurs, qui sait, c’est peut être sa façon a lui de me dire : « ne t’inquiètes pas maman tout va bien »).

3 semaines plus tard les résultats arrivent ENFIN !

J’ai peur d’ouvrir ce courrier alors je regarde à travers l’enveloppe histoire d’apercevoir une partie et il me semble que je vois que tout est ok.

Je prends mon courage à deux mains et déchire l’enveloppe je lis et relis, tout est ok aucune anomalie 🙂 Je pleure, de joie cette fois. Je suis tellement heureuse je vais enfin pouvoir vivre cette grossesse pleinement .

Chromo

Les jours qui suivent j’apprends que ce sera un petit garçon (moi qui étais si impatiente au tout début de connaitre le sexe là je m’en fiche totalement j’ai un bébé en bonne santé c’est le principal)

Ce sera toi mon Malou, mon bébé, je n’imagine pas une seule seconde ce qu’aurait été ma vie sans toi.

J’avais envie de vous faire partager mon expérience sur ce sujet en espérant qu’il vous aidera à positiver si vous êtes dans le même cas.

Personnellement, j’ai passé des heures à parcourir les forums durant cette épreuve, à lire les mêmes témoignages plusieurs fois pour essayer de me convaincre que tout irait bien.

(NB : j’écris à la première personne tout au long de ce témoignage parce que je voulais vous parler de mon ressenti à moi, mais bien sûr et heureusement papa était là présent et aussi angoissé que moi, mais d’un soutien immense <3)

Source des illustrations : Wikipédia

  11 comments for “Le triple-test : Une grossesse remise en cause …

  1. 7 février 2015 at 0 h 28 min

    Je te lis, avec un peu de retard mais comme je te comprend . 15 jours avant la naissance de mon doudou qui présentait un retard de croissance sévère sans raisons apparentes, les médecins m’ont proposé une amniocentèse parce qu’ils avaient des doutes sur un éventuel handicap moteur, j’ai refusé, puisque mon choix et celui de papa aurait été de garder bébé dans tout les cas, mais comme j’ai eu peur jusqu’à sa naissance …..

    Bises ….

  2. MamanPresqueParfaite
    12 juillet 2014 at 8 h 47 min

    Merci beaucoup pour vos commentaires aussi positif c’est un sujet pas facile

  3. 7 juillet 2014 at 22 h 15 min

    Je n’avais pas vu que l’article était publié (mais heu tu vas nous les envoyer tes NL???).
    Je n’ose même pas imaginer ce que vous avez du traverser, mais ce que je vois, c’est un couple, une famille super soudée par les joies ET les peines de la vie.
    Merci pour ce témoignage et surtout, plein plein de bonheur à vous <3

    • Mel
      12 juillet 2014 at 10 h 10 min

      Je vais finir pas me demander si quelqu’un les voit les articles ^_^ mais faites tourner boudiou :p

      (Je ne te vois pas dans les abonnées cela dit :p tu reçois les mails de notif de réponse aux commentaires ?)

      • 13 juillet 2014 at 17 h 59 min

        Non, je n’avais pas eu de notifs mais peu importe, je lis et je fais tourner, tout va bien 😉

  4. 7 juillet 2014 at 14 h 35 min

    C’est avec les larmes aux yeux et la chair de poule que je réponds à ce billet ! Très beau, émouvant, j’ai ressenti la peur et ce stress. Des moments horribles, une attente interminable a espérer que le résultat sera bon mais a imaginer le pire pour ce préparer à l’avortement thérapeutique dans le cas d’une mauvaise nouvelle…
    Merci pour ce partage difficile. Je n’ai pas encore eu le courage d’écrire sur le sujet encore très sensible, peut être bientôt grâce à maman presque parfaite.

    • MamanPresqueParfaite
      12 juillet 2014 at 8 h 58 min

      Quand je l’ai écrit j’ai revécu chaque instant comme si c’était hier

  5. 6 juillet 2014 at 11 h 31 min

    Très beau billet, merci à maman presque parfaite, c’est un beau témoignage, et je la comprends à 200%.
    Bravo.

  6. 6 juillet 2014 at 11 h 25 min

    Vous avez du faire preuve de beaucoup de courage tous les deux (un peu plus toi car tu sentais la vie bouger en toi!).

    Je n’ai pas eu à passer cette épreuve et je ne la souhaite à personne, car les semaines à attendre les résultats dans l’angoisse de prendre une décision définitive m’aurai totalement anéanti.

    Merci pour ce témoignage plein de sincérité et de vérité.

    Amandine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *