L’argent, ça ne tombe pas du ciel !

Et laisser nos enfants le penser peut être une belle erreur, enfin c’est mon avis.

Je ne vais pas faire pleurer dans les chaumières, nous avons la chance de ne pas manquer de grand-chose, mais déjà, cela peut ne pas durer, et ensuite ce n’est pas une raison pour que nos enfants n’aient pas une notion de la valeur de l’argent.

Nous n’avions pas grand-chose au départ et ce que nous avons construit ensemble est le fruit d’un dur travail quotidien que nous avons mené tous les deux, et cela bien au-delà des 8h de boulot par jour.

C’est pour cela que très tôt, nous avons voulu que Noa comprenne que rien ne vient tout seul, que le père Noël, c’est un jour par an et le reste de l’année il faut bien que Papa et Maman travaillent pour faire bouillir la marmite, acheter des habits et un petit peu de jouets, faire des sorties, etc.

« Vous n’êtes pas bien, il est trop jeune ! » voilà ce que l’on à entendu presque systématiquement quand nous abordions le sujet.

Il avait à peu près 3 ans lorsqu’il a eu sa première « vraie » tirelire dans laquelle nous mettions régulièrement des fonds de poche, des petites pièces données par papy et mamie il savait que c’était sa tirelire, son trésor de pirate auquel il ne toucherait jamais.

Lors de nos longues escapades courses, nous ne nous sommes pas contenté de lui dire « non » lorsqu’il voulait quelque chose que nous ne pouvions pas acheter, un jouet, un paquet de gâteaux supplémentaire, parce que oui vivre sans se priver ne signifie pas pouvoir vivre sans compter.

À chaque fois que cela se présente, nous prenons le temps de lui expliquer qu’à la caisse il faudra payer et en prenant l’exemple de sa tirelire nous lui expliquons que si les courses coutent plus cher que sa tirelire ne contient d’argent, nous ne pourrons pas payer, lorsque nous disons « non », c’est parce que nous n’aurons pas assez d’argent pour le payer.

Cela peut paraître ridicule, je le conçois.

Puis est venue un peu plus tard la question « pourquoi papa travaille tout le temps ? » (Maman est en congé parental, c’est un des plus grands luxes que nous nous offrons dans cette vie), cela a été une question compliquée pour moi, d’autant que je travaille en grande partie en repassant régulièrement à la maison, parfois je peux y rester des journées entières, oui, mais je bosse.

Sauf que faire comprendre à un enfant de 4 ans que son papa est à la maison, mais qu’il travaille c’est compliqué, la notion de contrainte à cet âge n’est pas évidente, il y a même eu une période pendant laquelle il a très mal vécu d’avoir papa dans la pièce d’à côté, mais papa qu’on ne peut pas déranger.

J’ai bien tenté de lui expliquer en quoi consistait mon travail, qu’en contrepartie de ce temps que je passais à travailler les gens me donnait de l’argent et que c’est grâce à cet argent qu’on pouvait payer la maison, la nourriture, etc., et surtout, si j’y passais autant de temps c’était pour qu’il ne manque de rien et qu’il puisse avoir sa maman avec lui tout le temps.

Je ne pense pas qu’il ai tout compris à ce moment-là, mais je suis partisan d’expliquer les choses comme elles sont.

Durant cette période où il ne comprenait pas pourquoi je travaillais tant, j’ai tenté de lui expliquer que chaque chose avait sa contrepartie en travail « tu vois, pour faire le chariot de courses, papa il travaille 3 jours entiers » « ce jouet c’est 3h de travail, il est cher ».

Prenez-moi pour un taré, j’avoue qu’à un moment je me suis posé la question jusqu’à avoir la preuve que cela avait servi à quelque chose.

Pas plus tard que la semaine dernière, Noa part avec Maman dans un magasin de jouet, il a extirpé 2 billets de sa tirelire (15€).

Arrivé dans le magasin (oui c’est un gosse de 6 ans quoi) il flash sur un super Lego Movie, il dit alors que c’est lui qu’il veut s’offrir, Maman lui dit de regarder le prix, 29,90€. « Ah, mais je n’ai pas assez ».

20140706-001835-1115442.jpg

Maman lui dit « si tu le veux vraiment, je t’avance les 15€ qu’il te manque et tu me les donneras de ta tirelire en rentrant »

Il a réfléchi un moment, il est beau ce lego et Noa adore les legos (enfin surtout le montage, à 6 ans il tape déjà du technic) et il a fini par le reposer.

« Non maman, c’est gentil, mais en fait ça fait trop cher, j’ai pris 15€ et je vais me choisir un autre jouet que je peux acheter sans prendre plus dans ma tirelire »

Quand je reçois le SMS m’expliquant cela je comprends à ce moment-là qu’on ne l’a pas fait pour rien et que finalement il en a tiré quelque chose. Il aurait pu allègrement vider la tirelire (nous ne l’en aurions même pas empêché, ce sont ses économies), mais il ne l’a pas fait, préférant se raisonner en comprenant que si il prenait CE jouet il allait se priver d’autres plaisirs.

J’ai kiffé en mode trop fier !

Nous lui avons aussi expliqué très tôt (dès l’école en fait) qu’il était un enfant plutôt bien loti et que tout le monde n’avait pas cette chance. À l’école il ne faut pas dire à un autre enfant « quoi, tu n’as pas ce truc ? » parce qu’un enfant qui a autant de chance que lui, cela ne le choquera pas, mais un autre enfant qui n’a rien (matériellement parlant) pourrait en souffrir. Il a fallu lui expliquer que même si d’autres parents n’ont pas « la chance » de pouvoir offrir beaucoup de « matériel » à leurs enfants ils les aiment au moins tout autant que nous l’aimons lui.

Ce n’est pas ce que nos parents nous offrent qui fait l’Amour qu’ils nous portent et l’Amour véritable ne peut s’acheter.

Apprendre à un enfant la valeur de l’argent c’est aussi lui apprendre que tout le monde n’a malheureusement pas autant de chance ou que d’autres sont plus chanceux, mais que c’est aussi ça la vie, qu’il faut faire attention à ce que l’on dit parce que cela peut blesser, même à 6 ans. Et surtout il ne faut jamais être envieux des autres et savoir apprécier ce que l’on a, l’essentiel étant que les parents fassent toujours de leur mieux, avec tout leur amour.

Au final, je suis convaincu qu’il est important d’expliquer à nos enfants ce qu’est la valeur de l’argent suffisamment tôt mais je sais aussi que vous ne serez pas tous d’accord avec moi.

La seule chose certaine, c’est que nous ferons pareil avec Maël.

Si tu as aimé cet article (où pas), je t’invite à lire le superbe billet Enfant roi, très peu pour moi! chez Mamandine 🙂

Mel

Papa en apprentissage permanent au contact de mes deux petits monstres de 2 et 6 ans. J'ai des avis parfois tranchés mais tu peux essayer de m'en faire changer ;) 

  17 comments for “L’argent, ça ne tombe pas du ciel !

  1. 10 décembre 2015 at 10 h 23 min

    Salut,

    C’est super cet article et je comprend totalement tes positions 😉
    J’aurais une question : concrètement, comment on fait en fait ?
    Car mon fils a un peu plus de 3 ans mais nous achetons presque tout en ligne, nous n’allons jamais au supermarché et à part les rares passages à Ikea ou bien la sortie hebdomadaire au marché, nous n’achetons rien dans les magasins. Et même quand c’est le cas, nous payons la plupart du temps par CB.

    Comment donc lui apprendre la valeur de l’argent sans la notion de pièces et de billets ?
    (pour la tirelire, il en a également une virtuelle qui est en fait un compte d’épargne en banque)

  2. 24 juin 2015 at 16 h 59 min

    Je suis totalement en phase avec ces principes, ces notions, j’ai de plus en plus ce discours avec ma grande et j’espère que ca portera ses fruits comme Noa. Bravo

  3. 10 juillet 2014 at 16 h 35 min

    Merci pour le clin d’oeil à mon article « fouteur de merde ».

    A charge de revanche je mets le tiens en lien mon fameux article 😉

    Mamandine

    • Mel
      10 juillet 2014 at 17 h 01 min

      J’adore le à charge de revanche, en l’occurrence.

      Je t’ai fait une vacherie ?? :p :p :p :p

      Merci Amandine 🙂

  4. Ma Bouille Et Moi
    6 juillet 2014 at 20 h 14 min

    Superbe article!
    Tu peux être fier de ton bonhomme, et de vous, c’est vraiment génial qu’il ai déjà compris si tôt que l’argent, ça ne pousse pas sur les arbres!
    On a envie de faire la même chose avec la Bouille, mais je me demande aussi si ça ne dépend pas du « caractère » de l’enfant? (Je veux dire, moi par exemple, je suis très dépensière, mon père l’est aussi, et pourtant mes parents nous ont appris très tôt la valeur de l’argent. Mais c’est comme si, même maintenant, j’avais du mal a l’intégrer)

    • Mel
      7 juillet 2014 at 16 h 43 min

      Merci 🙂
      Oui cela dépend aussi du caractère de l’enfant (nous sommes d’ailleurs persuadés que ce sera plus difficile avec Maël) mais l’essentiel c’est de leur donner des bases, et puis être dépensier ce n’est pas très grave si on connait la limite 🙂 (on en revient toujours aux limites en fait ^^)

  5. 6 juillet 2014 at 7 h 53 min

    Nous avons la même façon de voir les choses (quoi encore??? pfff c’est lourd à la fin <3).
    Même si nous avons du mal à nous raisonner parce que nous avons envie de le gâter dés que l'occasion se présente, nous essayons déja de lui apprendre à ne pas gâcher ou abîmer.
    Mon fils a 14 mois, donc il n'a pas encore de rapport avec l'argent, mais j'espère qu'il suivra l'exemple de Noa, qui a déja tout d'un jeune garçon posé dont vous pouvez être fiers.
    Bravo, et merci pour cet artice !

    • Mel
      7 juillet 2014 at 16 h 48 min

      Hahaha oui, cela devient fatiguant :p

      Ce n’est pas parce que nous lui apprenons la valeur de l’argent que nous ne le/les gâtons pas …

      Quand on peut le faire je trouve ridicule de priver ses enfants pour leur prouver que la vie est dure, il ne seront pas des enfants toute leur vie, et puis, on travaille pour ça aussi.

      Par contre leur apprendre que rien ne vient tout seul et que certains enfants sont plus privilégiées que d’autres c’est important selon moi.

      La disparité sociale existe en matériel mais heureusement, argent ou pas, tout le monde peut donner autant d’amour à ses enfants, et c’est ça qui compte, nous cherchons sans cesse à garder un bon équilibre entre les 2.

  6. 6 juillet 2014 at 1 h 04 min

    Merci beaucoup pour cet article qui reflète exactement la vision que j’ai des relations de l’enfant à l’argent et aux autres.

    Tout accepter de son enfant et ne rien lui refuser ne l’aidera pas dans son avenir d’adulte.

    Le rapport à l’argent est actuellement tellement compliqué à vivre que si l’on explique pas dès tout petit aux enfants comment le gagner, ils vont penser que c’est aussi simple que de tirer la chasse ou d’allumer la lumière.

    Et oui j’explique aussi à mon fils qu’il y’a des pays où il n’y a ni eau courante, ni électricité et même des pays où les gens n’ont rien à manger et pas accès à l’école.

    Les protéger de tout ne feront pas d’eux de meilleurs adultes.

    Merci encore 🙂

    Amandine

    • Mel
      7 juillet 2014 at 16 h 52 min

      Amandine, tu sais déjà que nous sommes sur la même longueur d’onde là dessus 😉 après tout le monde ne peut être d’accord.

      Nous lui expliquons aussi que dans le monde il y a du gâchis, des gens qui n’ont rien, que ce qui parait évident ici ne l’est pas dans d’autres pays (l’eau courante), nous avons pas mal changé de façon de consommer depuis nos enfants, car c’est en voulant leur expliquer certaines valeurs que nous nous sommes rendu comptes que nous les avions un peu perdues en route, et même si nous sommes loin de la perfection, nous nous efforçons de nous améliorer chaque jour.

      Toutefois, je t’invite à sauter sur ton canapé !

  7. 6 juillet 2014 at 0 h 37 min

    Alors là je suis bien d’accord ! Mon « grand » n’a que 3 ans et demi et pourtant c’est un discours que je tiens depuis un moment. Et je comprends complètement ta fierté à sa réaction : la tu te dis que tu as réussi à transmettre cette valeur chère à tes yeux (si je puis dire ;)). Très bel article !

    • Mel
      7 juillet 2014 at 16 h 53 min

      Merci Fred, tu verras, cela portera ses fruits 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *