Je ne suis pas en phase avec mon âge…

N’entendez pas par là que je ne l’accepte pas, de toutes façons il avance inéluctablement, je n’ai juste pas l’impression de l’avoir quand je regarde autour de moi.

Je parle de ces moments ou tu te retrouves à discuter avec des gens du même âge que toi autour de la machine à café et et que tu te sens à des années lumières de leurs préoccupations, qu’ils parlent comme des vieux blazés, c’est horrible de trouver que quelqu’un de ton âge est vieux, non ?

En dehors de mes quelques amis du même âge, c’est quasiment systématique et je ne parle même pas de ceux qui ont 5 ans de plus, j’ai parfois l’impression de parler à mes grands-parents.

Pour exemple, quand je raconte que j’ai fait de l’accrobranche avec mon petit on me regarde d’un air étrange comme si je venais d’une autre planète, l’un d’entre eux se fend même d’un « mais tu es monté avec lui ? » d’un air effrayé.

Pourtant, j’en assume autant qu’eux, j’ai un boulot correct, une femme et deux enfants, une habitation, je me sens bien dans ma vie, ce qui est l’essentiel, mais je me sens en total décalage avec le quotidien qui m’entoure.

Pourtant mon adolescence était tout l’inverse, je fréquentais des copains plus âgés de 3 à 5 ans, je m’ennuyais avec ceux de mon âge, leurs jeux futiles et inutiles, j’aspirais à d’autre choses plus matures.

C’est un peu comme si j’étais coincé entre 2 âges qu’a un moment j’ai trouvé le bon équilibre et que j’y sois resté bloqué.

J’ai presque 38 ans et je rigole encore de conneries stupides, je sors en concert, j’écoute musicalement de tout, ne dis jamais non à une bonne bringue (même si avec les enfants c’est un peu plus rare), je suis capable de faire une nuit de 2h et d’enchaîner la journée de boulot sans dire « j’ai plus 20 ans » toute la journée, je porte des baskets, rouges même des fois, des sweats à capuche, j’ai quelques fringues de « vieux » pour les rendez vous importants ou cela est de rigueur mais il me tarde de les enlever 5 minutes après les avoir enfilés, j’éclate de rire devant les dessins animés, je pleure a la fin de presque tous les Walt-Disney, je fais du manège dans les fêtes foraines, je fais le dingue dans les parcs de jeu d’intérieur, j’adore aller à DisneyLand ou je redeviens un gosse de 10ans…

Mais au delà de tout ça je suis aussi très (trop) mature vis a vis de mes enfants et de mes obligations d’adulte, ces deux facettes de ma personnalité me permettent de garder un certain équilibre.

Je ne refuse pas de vieillir puisque je n’en ai pas l’impression, finalement ça ne me pose pas de problème sauf quand, comme ce matin, un jeune de 20 ans me vouvoie et m’appelle Monsieur, là, je réalise que malgré tout, le temps file.

Mel

Papa en apprentissage permanent au contact de mes deux petits monstres de 2 et 6 ans. J'ai des avis parfois tranchés mais tu peux essayer de m'en faire changer ;) 

  17 comments for “Je ne suis pas en phase avec mon âge…

  1. 14 octobre 2014 at 15 h 55 min

    Des traits de caractères avec Darwin, c’est dingue.
    Tu n’es pas vieux a 38 ans, fort heureusement. Tes enfants ont un papa jeune dans sa tête et dans son corps. Si tes collègues et autres veulent être blasés de la vie laisse les dire et propose leur de te suivre. Ils ont perdu leur âme d’enfant que tu as gardé malgré la conjoncture et pour Ca je te dis BRAVO !
    On se voit quand pour faire la bringue et picoler ?

    • Mel
      15 octobre 2014 at 21 h 45 min

      Dès que le beaujolais nouveau arrive !

  2. 14 octobre 2014 at 13 h 32 min

    Si tu as écouté ado les 2be3 en boucle et voire même chanter en karaoké avec le sourire, c’est que tu es vieux mec!

    Bon je file, j’ai une dépression qui m’attend. Je viens de prendre un coup de vieux… .

    • Mel
      14 octobre 2014 at 13 h 41 min

      J’ai même assisté au concert des worlds Appart à Bercy mais au karaoké c’était plutôt « on ira tous au paradis » je ne pensait pas que la route était si courte ^_^

  3. 14 octobre 2014 at 13 h 22 min

    J’ai moi aussi parfois l’impression d’être une vieille bique quand je suis à la sortie de l’école et que je me revoie courir avec mon cartable sur le dos!
    Mais d’un autre côté j’ai l’impression d’avoir encore 10 ans dans ma tête devant les lapins crétins, quand je danse (ouais enfin je saute surtout!) sur des chansons de « d’jeunes », ou quand je saute dans la piscine à balles.
    C’est justement la dualité de nos actions qui fait que nous ne vieillissons qu’à l’extérieur!
    Je ne rêve que de paillettes, de poneys et de bisounours (Poke Maman Yuki 🙂 )

    • Mel
      14 octobre 2014 at 13 h 38 min

      En conclusion : pour vivre vieux, restons jeunes ! 😀

  4. 14 octobre 2014 at 12 h 23 min

    Je suis un peu coincée entre deux âges aussi, tu t’imagines bien que je n’ai pas franchement les mêmes préoccupations que mes potes. Mon meilleur ami se fout bien de moi quand il m’invite à une soirée médecine en semaine et que je fais des gros yeux en disant « Un Jeudi?? Non mais je peux pas, je suis toute seule pour m’occuper de la petite viking le lendemain! » alors qu’il y a deux ans encore je sortais tous les soirs, même avec 40 de fièvre…

    Et à côté de ça j’ai le sentiment d’être plus « gamine » que d’autres parents, moi ça m’éclate de jouer avec ma fille, ce n’est pas une corvée, j’adore marcher à 4 pattes et me rouler par terre avec elle, faire des constructions et tout casser en criant ou rigoler pour rien, juste comme ça…

    Du coup c’est un peu étrange aussi mais j’en ai tiré partie: je fais la morale aux jeunes sous prétexte que je suis maman et je traite les autres de vieux sous prétexte que je suis jeune. Le tout en ne me prenant absolument pas au sérieux, bien entendu 😉

    • Mel
      14 octobre 2014 at 13 h 37 min

      Le sentiment d’être plus « gamine » que d’autres parents n’est pas dû à ton jeune âge, je le ressent aussi, j’ai parfois l’impression d’être le parent qu’on ne peut pas prendre au sérieux, de ne pas avoir l’âge requis pour me dire « père » parce que devant l’école je me baisse en tapotant ma joue avec mon index et en disant « hé !! bisou !!! » ils me regardent tous comme si il avaient pitié de mon mental.

      Si il savaient a quel point j’ai de la peine pour eux de voir qu’ils n’embrassent même plus leurs enfants d’à peine 6 ans.

      L’essentiel est dans ta dernière phrase, se situer où l’on se sent « équilibré » sans se prendre au sérieux 😀 (et fuck le reste du monde :p)

      • 14 octobre 2014 at 13 h 40 min

        Car il existe des parents qui n’embrassent plus leurs enfants 🙁 ?
        Moi j’en veux le matin, le midi, le soir (la nuit aussi je voudrais les bisouiller!)

        • Mel
          14 octobre 2014 at 13 h 42 min

          J’ai l’impression d’être presque le seul (mais déjà l’année passée en CP) :/

          • 14 octobre 2014 at 13 h 44 min

            Je ne pourrait jamais me passer de leurs bisous (m’en fout je les forcerait quand ils auront 15 ans!!!)

          • Mel
            14 octobre 2014 at 13 h 45 min

            Pareil, j’ai même dit à Noa que c’était une chance d’avoir des parents qui aiment faire des bisous et des câlins, que ça devait être triste une journée d’enfant sans bisou. #PsychologieInversée #EtInteressée :p

          • 14 octobre 2014 at 13 h 55 min

            LoooL des journées sans bisou c’est pas possible, je finirais pas embrasser les murs et faire des câlins aux portes! 😉

          • Mel
            14 octobre 2014 at 13 h 57 min

            Beurk !!! quoi que les portes sont parfois plus propres que la bouche de Maël après le gouter ^^

          • 14 octobre 2014 at 13 h 57 min

            Alors ça c’est sur!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *