A mes chéris, mes enfants …

Je lis énormément de choses difficiles dans la blogo ces jours derniers, dans ma vie je traverse une période compliquée et pas mal de choses se bousculent dans ma tête, particulièrement sur les relations « père-enfant ».

J’ai failli perdre mon papa la semaine dernière, nous ne sommes plus vraiment proches parce que le temps et la distance nous ont séparés, mais c’est mon papa quoi.

Depuis des questions me taraudent l’esprit au point que je me sens fantomatique par moments… je me pose plein de questions.

Les aurais-je assez aimé, aurais-je des regrets si je devais mourir demain ?

Assez aimés ? sûrement pas. Ils sont bien trop jeunes, Noa un peu plus 6 ans se souviendra un peu de moi même si il oubliera sûrement mon visage, ma voix, pour Maël du haut de ses deux ans je disparaîtrait bien vite.

Des regrets ? Probablement. Celui de ne pas avoir assez pris le temps avec eux quand j’en avais l’occasion mais que c’était aussi le prix à payer pour leur offrir un certain confort de vie, finalement était-ce aussi important pour eux que pour moi ?

Si je devais leur laisser un message :

Soyez bons, soyez justes, ne vous sentez jamais supérieurs aux autres, on peut toujours avoir besoin d’un plus « faible » que soi, d’une épaule et quoi que vous fassiez, vous serez toujours le « faible » d’un autre.

Les derniers mots que je voudrais leur dire :

Je vous ai aimé plus que tout, du moment où vous êtes entrés dans ma vie, je n’ai vécu que pour vous, pour votre bonheur, pour partager ces doux moments d’échange et de tendresse avec vous, je veillerais sur vous autant qu’il me sera possible de le faire.

Prenez soin de votre maman même si un jour elle devient vieille et pénible. Gardez un peu de moi un peu de nous, un peu de ce que vous êtes aujourd’hui, innocents, sincères, heureux.

Normalement je ne devrais pas partir demain, mais sait-on jamais.

J’espère sincèrement que j’aurais la chance et l’honneur de vous accompagner jusqu’à votre vie d’adulte.

Je vous aime.

Papa.

Mel

Papa en apprentissage permanent au contact de mes deux petits monstres de 2 et 6 ans. J'ai des avis parfois tranchés mais tu peux essayer de m'en faire changer ;) 

  7 comments for “A mes chéris, mes enfants …

  1. 22 janvier 2015 at 21 h 32 min

    Oui je l’avoue, devant mon écran, un brownie et un verra d’oasis à la main, la petite larmichette a coulé 🙂

    Non plus sérieusement, j’ai adoré cette article . Tu es un papa super j’en suis certain et tes enfants seront fiers de toi et de ce que tu leur inculque comme valeurs, vraiment j’ai adoré cet article, et je pense à mon fils, ma maman, et voilà je pleure de nouveau 🙂 J’ai failli perdre mon bébé à sa naissance et je me sens encore coupable, et me remet beaucoup en cause sur mon rôle de maman ce qui fait que j’ai beaucoup tendance à surprotéger mon bébou, et après recul je comprends mes parents que j’ai trop souvent délaissé, qui ont vécu la perte de 4 bébés, le 5 ème était moi, je les ai trop souvent accusé de me couver et d’en faire trop mais je comprend pourquoi, maintenant que je suis maman. Trêve de discussion encore une fois ton article est magnifique !

    • Mel
      27 janvier 2015 at 15 h 17 min

      Je pense que nos enfants seront pareils, ils nous « mépriserons » à un moment de leur vie, c’est dans ces moments là qu’il ne faudra pas oublier que nous étions pareil et que malgré tout, nous aimons nos parents :))

      Surprotégeons les, c’est tellement mieux que de les laisser de côté 😉

  2. 18 octobre 2014 at 12 h 11 min

    Pfiou .. superbe billet, très touchant … bon avec mes hormones j ai encore chialé mdr
    j suis sure que tu es un super papa et que tes enfants le savent

    • Mel
      19 octobre 2014 at 10 h 20 min

      Merci, je ne voulais pas faire chialer les gens, je pensais avoir donné pour la terre entière 😉

      On est tous des supers parents aux yeux de nos enfants, le plus dur c’est de faire « durer » cette image le plus longtemps possible 😉

  3. 17 octobre 2014 at 17 h 39 min

    Bouducon, déjà que le moral n’est pas au top mais alors là, en lisant vos deux derniers billets je vois que vous êtes dans un période un peu semblable à la mienne, tourmentée par des questions pour nos enfants.
    Un billet vraiment touchant qui tire les larmes.
    J’espère de tout coeur que ton papa va mieux. Même si vous n’avez pas plus de contact que cela tu l’aimes et je pense qu’il le sait, tes enfants le savent également et le sauront toujours.
    Plein de bisous à vous 4 ♥

    • Mel
      19 octobre 2014 at 10 h 20 min

      Tu nous connais, on fait tout pour 😉 Plein de bisous chez toi aussi, « demain » sera un autre jour ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *